Langlois & Mercier  Armagh

Langlois & Mercier  enrg  Armagh P.Q.

1915-1930

 

 

 

 

 

 

 

bouchon saveur cream soda 

collection Steve Lussier

 

photo de l’usine    entre 1915 et 1930

 

 

Informations historiques 

source :http://www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca/rpcq/detail.do?methode=consulter&id=189841&type=bien

Le 25 mai 1912, Nérée Théberge (employé civil d'Armagh) achète de son frère Ernest un emplacement le long de l'actuelle route 281 Sud à Armagh, juste en face de l'intersection du 8e Rang, pour y établir une nouvelle usine de fabrication de boissons gazeuses (liqueurs douces). Dès lors, il s'associe avec Hervé Mercier de Sainte-Euphémie pour diriger le commerce sous le nom de « Théberge & Mercier ».

Vers 1915, Nérée Théberge vend ses parts à Eugène Langlois et l'entreprise change alors son nom pour « Langlois & Mercier Eng. ». Ces deux associés géreront le commerce pendant 15 ans. En 1930, ils souhaitent s'en départir.

Par pure coïncidence, Alfred Bolduc et son épouse Albéa Théberge de Lawrence, Mass., qui visitaient de la parenté à Armagh, rencontrent les propriétaires de l'usine d'embouteillage qui leur offrent leur usine située près de la terre de leur beau-frère, Joseph Fradette.
Trouvant la proposition intéressante, M. Bolduc signe une offre d'achat le 23 juillet 1930 et rebaptise l'entreprise sous le nom de « Les Breuvages Idéal Sport ». Il assurera l'opération de l'usine pendant neuf ans. Le 13 avril 1939, les frères Cyrille et Adrien Goulet, fils de Joseph Goulet du secteur de la Station, en deviennent propriétaires jusqu'en 1941.

Le 20 avril 1941, Roméo et Jean Vallières font l'acquisition de l'usine. En 1972, ils procèdent à une nouvelle incorporation et désignent désormais l'entreprise sous le nom de « Idéal Sport Inc. ». Roméo Vallières en assume alors la présidence. Les nouveaux propriétaires innovent et donnent beaucoup d'expansion à l'usine de boissons gazeuses. On y produisait neuf saveurs différentes de breuvages gazéifiés: cola, fraise, orangeade, cream soda, limonade, grapette, ginger ale, nectar ainsi que le John Collins et des produits diététiques. L'entreprise utilisait des formats de bouteilles retournables de 10 et 26 onces, puis de deux litres. La distribution s'est étendue dans plusieurs comtés environnants: Bellechasse, Dorchester, l'Islet et Montmagny. Trois camions en été et deux en hiver parcouraient alors les routes pour distribuer les produits dans les magasins.

En mars 1981, la compagnie fut acquise par les frères Martial et Pierre-Yves Vallières qui exercent les fonctions de président et de vice-président. Roméo Vallières restera au sein de l'entreprise à titre de secrétaire. Les dirigeants continuent d'ouvrir de nouveaux secteurs pour favoriser le développement de leur usine. La distribution et la vente de la liqueur se fait toujours dans les épiceries et même à domicile. Les ventes connaissent un essor remarquable avec l'ajout de nouveaux territoires: Beauce, Québec, Kamouraska, Rivière-du-Loup, Victoriaville et Montréal.

Pour répondre à la demande croissante, on agrandit l'usine et on installe de nouveaux équipements afin d'automatiser les opérations et d'accroître la production. L'usine donne alors son plein rendement et connait toujours une popularité exceptionnelle. Un nombre important d'employés (40 à 45) travaille soit à la production des breuvages gazeux, à l'embouteillage, à la distribution dans les commerces ou à la vente à domicile. Martial Vallières et son frère Pierre-Yves ont apporté pendant 25 ans beaucoup d'ingéniosité pour agrandir leur marché et faire progresser cette entreprise familiale qui a toujours eu pour adresse le numéro civique 218, route 281 Sud à Armagh.

En 2001, avec l'arrivée d'un compétiteur qui offrait les mêmes produits, les propriétaires décident de vendre leur entreprise. À ce moment, l'usine est relocalisée dans le territoire de l'acheteur et on assiste à la fermeture de l'entreprise d'embouteillage. Malgré tout, la distribution des boissons gazeuses « Idéal Sport » est maintenue jusqu'en 2011. Aujourd'hui, le bâtiment est devenu une usine de recyclage des matières plastiques.

Source : Comité du livre du 150e anniversaire d'Armagh.

 

Un bref historique serait apprécié.

Vous pouvez me rejoindre a l adresse suivante

  mailto:info@lesbouteilleduquebec.com